Vous êtes ici :   Accueil » 3) Droit de réponse et mise au point suite à un mail envoyé par l'unsa defense IDF
 
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la page...
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la section...
CFDT-ANPIT

cfdt_anpit.png

L'Anpit
Info Anpit
 ↑  
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
gPxL
Recopier le code :
Visites

 2769545 visiteurs

 44 visiteurs en ligne

Recherche
Recherche
Calendrier
rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
http://www.anpit.fr/data/fr-articles.xml

Ce message de mise au point fait suite à celui adressé par l’UNSA défense Ile de France aux adhérents ANPIT de cette région (voir message annoté ci-dessous).

L’ANPIT, lors de son bureau exécutif du 23/04 dernier, a, même si seule l’Ile de France est a priori concernée,  décidé de l’adressage de ce “droit de réponse et de mise au point” à l’ensemble de ses adhérents.

Vous trouverez en annotations dans le message ci-dessous les éléments de mise au point que nous avons jugés nécessaires pour rétablir la vérité.

Des informations plus détaillées – comprenant un historique et toutes les pièces justifiant de nos demandes de négociations – vous seront communiquées ultérieurement.

De : syndicat.unsa-balard.fct 
Envoyé : mardi 22 avril 2014 14:20
Objet : Adhésion UNSA DEFENSE

Objet : Adhésion UNSA DEFENSE

Pièce jointe : Bulletin d’adhésion UNSA DEFENSE à 85 euros

Madame, Monsieur,

 Vous recevez ce mail parce que vous êtes adhérent ANPIT.

Comme vous l’avez très certainement appris, l’association nationale pour l’ingénieur technicien (ANPIT) n’est plus affiliée au syndicat UNSA-DÉFENSE depuis le 1erjanvier 2014.

En effet, le congrès exceptionnel de l’UNSA-DEFENSE qui s’est tenu en novembre 2013, a mis un terme à l’ensemble des protocoles affiliant les quatre syndicats professionnels restants à l’UNSA-DÉFENSE.

 En effet, les actuels dirigeants de l’UNSA défense ont mis fin dans des conditions inacceptables aux protocoles liant les syndicats professionnels – dont l’ANPIT – à l’UNSA Défense. Mais cette désaffiliation est contestée par l’ANPIT et fait d’ailleurs l’objet d’une action en justice parallèlement à des demandes de négociations et une médiation de l’UNSA Bagnolet.

Tout malheur ayant ses bons côtés, si la désaffiliation à l’UNSA Défense devait se confirmer, la cotisation annuelle ANPIT devrait baisser – voire à titre rétroactif pour 2014 avec remboursements si nécessaire – de plusieurs dizaines d’euros...

La volonté de regrouper, sous une seule et unique bannière, l’ensemble des composantes rattachées à l’UNSA-DÉFENSE avait pourtant été établie initialement lors de sa propre création en 2005. Ce rassemblement aurait pu et aurait du être prononcé plus tôt mais des intérêts divergents de part et d’autre, ont sans doute été de nature à retarder cette évolution pourtant indispensable au développement et à l’efficacité de notre fédération. En effet, cette nouvelle orientation, dont la nouvelle équipe mise en place par le congrès extraordinaire du 9 avril dernier est chargée d’appliquer, ne vise aucunement à vous évincer mais à vous inviter à rejoindre définitivement et directement nos rangs en adhérant directement à l’UNSA-DEFENSE par l’intermédiaire de ses syndicats territoriaux.

Pourtant, quelques dirigeants de l’ANPIT sembleraient ne pas accepter cette décision pourtant issue d’un vote souverain de notre congrès auquel votre syndicat a pris part.

La grande majorité des dirigeants de l’ANPIT n’accepte pas cette décision. Le bureau exécutif ANPIT regroupant des représentants de toutes les sections nationales, a d’ailleurs voté à l’unanimité  l’assignation en justice de l’UNSA Défense.

Les adhérents ANPIT d’Ile de France qui ont pu être consultés restent également majoritairement attachés à leur syndicat professionnel.

En revanche, un grand nombre de vos représentants nationaux ont, quant à eux, pris la décision d’adhérer directement à l’UNSA-DEFENSE par l’intermédiaire de ses syndicats territoriaux. Entre autre, Jean-François LETACONNOUX et Bruno JAOUEN ont été élus secrétaires nationaux de l’ordre technique.

Il est faux de dire qu’un grand nombre de représentants nationaux ANPIT ont pris la décision d’adhérer directement à l’UNSA Défense

Hors JF Letaconnoux et B. Jaouen, un seul adhérent ANPIT fait aujourd’hui, au titre de sa région, partie du bureau national UNSA Défense.

Sur la trentaine de “représentants nationaux ANPIT“, cela fait peu

Une demi-douzaine d’autres maintiennent encore aujourd’hui, par altruisme et soucis de leurs adhérents “non-ANPIT”, leur activité locale au sein de syndicats UNSA de base de défense.

Enfin, aucun d’entre eux, y compris les trois premiers cités, n’a aujourd’hui renoncé à son adhésion ANPIT au profit d’une adhésion unique à l’UNSA Défense.

L’ANPIT, dont la représentation auprès du MINDEF était assurée par l’UNSA-DEFENSE, n’a plus la possibilité de défendre les intérêts de ses adhérents, c’est pourquoi nous ne pouvons donc que vous inviter à nous rejoindre comme l’ont déjà fait Marie-Christine LEDIEU et Bruno MESANGE.

Marie-Christine Ledieu et Bruno Mésange n’ont absolument pas “rejoint” l’UNSA Défense. membres sortants du secrétariat général (secrétaire général adjointe et Trésorier National) , une adhésion directe à l’UNSA défense, en région, leur permettaient simplement de pouvoir assister au dernier congrès de l’UNSA défense. d’ailleurs, depuis, le nouveau secrétaire général de l’UNSA Défense a “radié” MC Ledieu de la liste de ses adhérents ...

Marie Christine Ledieu et Bruno Mésange restent résolument et sans ambigüité des adhérents ANPIT.

L’ANPIT, syndicat constitué depuis plus de trente ans et déclaré auprès de l’administration bénéficie toujours de l’application de l’instruction relative à l'exercice du droit syndical au ministère de la défense.

Des démarches sont d’ailleurs en cours auprès de la DRH-MD pour la désignation “d’interlocuteurs de CMG” au titre du syndicat ANPIT (ce qui nous simplifiera la vie en terme d’intervention car il ne sera plus nécessaire de “transiter” par des interlocuteurs UNSA de région qui donnaient plus ou moins suite à nos demandes....).

Par ailleurs, tous les adhérents ANPIT élus sous l’étiquette UNSA-CGC restent élus jusqu’au terme de leur mandat, quel que soit le Comité Technique (ministériel, de réseau, de base de défense) ou Social et quelle que soit la CAP concernée (CAPC TSEF et IEF, CAPL TSEF).

L’ANPIT sera présente – seule ou en partenariat – aux élections de fin d’année qui renouvèleront ces mandats.

Enfin, d’autres démarches seront prochainement entreprises au sein de chaque Base de défense et chaque établissement pour rappeler aux employeurs l’existence de l’ANPIT

et de ses droits syndicaux.

En conclusion, sans remettre en cause votre libre choix, et contrairement à ce qu’affirme l’UNSA ile de France, aucune raison valable n’existe pour une adhésion directe à l’UNSA défense Ile de France.

Toutes les bonnes raisons existent par contre pour un soutien de l’ANPIT – VOTRE syndicat professionnel depuis plus de trente ans – par vos ré-adhésions et l’incitation de vos collègues IEF et TSEF à de nouvelles adhésions.

Bien cordialement.

Message adressé aux adhérents ANPIT par

Dominique Duclos, président

Jean-Philippe Guilleux, Manuel Poulain, vice-présidents

Marie -Christine Ledieu, Bruno Mésange, membres.”

Mots-clés associés

Date de création : 03/05/2014 09:29
Catégorie : Crise avec l'unsa défense - Où en est-on ?
Page lue 17077 fois


Réactions à cet article

Réaction n°3 

par BibiDef le 29/05/2014 22:26
C'est une bonne chose pour l'UNSA dont les opinions internes étaient largement divisées.Le soutien de certains (dont l'ANPIT) à des inepties tel que l'iaef n'y est sans doute pas pour rien. Espérons que la nouvelle équipe entende la nouvelle génération entrée au mindef et réoriente son discours vers la méritocratie et non le clientélisme.

Réaction n°2 

par Raymond le 21/05/2014 21:51

L'ANPIT a raison de ne pas se laisser faire. Même si c'est le combat de David contre Goliath, Il y en assez de ces syndicats qui mentent aux adhérents et qui ne pensent qu'à leurs avantages. L'ANPIT c'est différent


Réaction n°1 

par Jacques le 17/05/2014 02:46
Bonjour,

il s'agit d'un bien triste épisode de l'histoire du syndicalisme au sein de ministère de la défense.
Bien des adhérents ne connaissaient pas jusqu'à présent la compléxité de l'organisation de  l'UNSA-Défense.
Force est de constater que cette complexité conduit à une implosion démontrant ainsi qu'une simplification est nécessaire afin de revenir aux fondamentaux: la défense des personnels du ministère de la défense.