Vous êtes ici :   Accueil » 5) Dissolution des syndicats UNSA BdD RENNES, VERSAILLES VILLE, BOURGES AVORD
 
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la page...
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la section...
CFDT-ANPIT

cfdt_anpit.png

L'Anpit
Info Anpit
 ↑  
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
d4wE
Recopier le code :
Visites

 2769539 visiteurs

 42 visiteurs en ligne

Recherche
Recherche
Calendrier
rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
http://www.anpit.fr/data/fr-articles.xml

Nous vous informons de la dissolution des syndicats UNSA Défense de la BdD de RENNES, BOURGES AVORD, VERSAILLES VILLE ainsi que du choix des syndicats UNSA Défense des  bases de défense d’ANGERS/LE MANS/SAUMUR, TOURS, CHERBOURG, de quitter cette structure.


L' interlocutrice principale UNSA auprès du CMG de Rennes et ses deux interlocuteurs adjoints ont démissionné de leurs fonctions.

L’adresse fonctionnelle syndicat-unsa-rennes.représentant.fct@intradef.gouv.fr sera dorénavant gérée par l’équipe de Brest resté fidèle à l’équipe UNSA.


Cette décision est le prolongement  du congrès UNSA Défense de novembre 2013 où a été votée « l’abrogation au 31/12/2013 des protocoles en vigueur », désaffiliant de facto à cette date, les syndicats professionnels ANPIT, AFOA, SCAS, SNUT [1] qui formaient ainsi l’union des syndicats, l’UNSA défense n’étant plus composée maintenant que des syndicats régionaux.


Suite à ce congrès, le syndicat professionnel ANPIT² a assigné l’UNSA défense en justice pour les principaux motifs suivant :


-refus de participation au vote de l’UNSA DCNS alors que celui-ci est sous protocole et a acquitté l’intégralité de ses cotisations,


-vote du syndicat FCED dissout en 2012,
 

-violation des règles statutaires fixant les modalités de convocation. En effet, toutes propositions de révision ou de modification des statuts doivent être déposées 3 mois à l’avance et non pas en séance comme cela  a été le cas pour l’abrogation des protocoles affiliant les syndicats autonomes.

La décision du tribunal est attendue au 1er trimestre 2015.

Nous ne nous reconnaissons plus dans cette nouvelle structure et dans ses dirigeants ne répondant plus à nos valeurs démocratiques au service exclusif des agents.


La rupture unilatérale par l’UNSA défense du protocole UNSA-CGC renforce nos convictions et nos choix.


Nous restons profondément attachés au syndicalisme, à la démocratie, à l’indépendance à l’égard des pouvoirs politiques, économiques, des religions. Nous appartenons au courant  réformiste des syndicats, c’est dire que nous nous inscrivons dans un dialogue ouvert, respectueux et de qualité avec nos interlocuteurs, recherchant, sans faiblesse, un consensus sur toutes les thématiques qui intéressent les différentes catégories de personnels ou pour lesquelles nous sommes mandatés.


Dans ce contexte de respect de nos valeurs,  une organisation syndicale majeure en France et influente dans notre ministère, nous propose de la rejoindre.


La CFDT, aujourd’hui alliée à la CFTC propose une affiliation à leur fédération FEAE au syndicat national ANPIT.


Il ne s’agit pas d’une absorption contrairement aux décisions de l’UNSA Défense dont l’essence même était de regrouper ces syndicats.
Ainsi, l’ANPIT conserve une autonomie de fonctionnement propre à son champ de compétence.

1 : Pour plus d’informations sur la genèse et les événements de 2013-2014, rendez-vous sur ce même site, rubrique « crise avec l’UNSA-Défense »
² : ANPIT : Association Nationale Pour l’Ingénieur Technicien

Mots-clés associés

Date de création : 20/10/2014 09:19
Catégorie : Crise avec l'unsa défense - Où en est-on ?
Page lue 24787 fois


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !