Vous êtes ici :  Accueil
 
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la page...
CFDT-ANPIT

cfdt_anpit.png

L'Anpit
Info Anpit
 ↑  
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
69t6e5
Recopier le code :
Visites

 3104915 visiteurs

 48 visiteurs en ligne

Recherche
Recherche
Calendrier
IFSE un thermomètre sans surprise

IFSE un thermomètre sans surprise

Le retour  d’expérience du Régime Indemnitaire tenant compte des Fonctions, Sujétion, Expertise, Expérience Professionnel (RIFSEEP) met en exergue ce que l’on savait déjà. A la lecture des chiffres, la réalité est cruelle, bien qu’à  l’Anpit-CFDT, elle ne nous étonne pas. Nous ne cessons de dénoncer l’absence de reconnaissance des personnels civils en règle générale et des fonctionnaires de l’ordre technique en particulier.

Hormis la DGA, les autres employeurs ne jugent pas nécessaire de proposer des parcours professionnels, y compris, si certains essaient au travers de leur communication  de démontrer qu’il s’y intéresse (voir le SID). Les classements en groupe IFSE  démontrent le peu de cas fait par ces employeurs de leurs personnels civils techniques. Il faut noter également  la disparité de ces classements  pour une  même fonction entre employeurs.   2 IEF classés en groupe 1 pour la marine, 2,3% pour le SGA dont le SID à comparer à une moyenne de presque 10%. Pour les TSEF les mauvais élèves sont l’EMA et tiens oh surprise le SGA (dont le SID) : 9,26% à comparer à 15,41% en moyenne.

Alors quelles conclusions tirer des faits bruts :

 La première, si vous voulez avoir un parcours professionnel, fuyez les services du SGA et des Etats-Majors et frappez à la porte de la DGA.

 La deuxième, plus sérieusement, l’indicateur qu’est devenu le classement en groupe IFSE  est à rapprocher du  nombre de rapports sur la place des personnels civils dans ce ministère. Ces derniers ont eu des fortunes diverses mais néanmoins convergentes. Nous espérions dans les conclusions du  rapport Hamel, celui-ci sert-il encore de référence au cabinet du ministère des armées ou sert-il définitivement à caler une armoire.

La troisième, le décalage d’un an, annoncé par le Ministre en charge de la Fonction Publique, de la mise en œuvre du PPCR vient rajouter un élément à l’absence de reconnaissance des fonctionnaires en règle générale et des personnels civils techniques en particulier. Le Protocole Parcours Professionnel, Carrière, Rémunération est porteur d’espoir pour les fonctionnaires de l’ordre technique. Ce décalage de la mise en œuvre du PPCR vient percuter la cruelle perception de certains employeurs de leurs TSEF, IEF et ATMD.

La quatrième,  ne baissons pas les bras, C’est sur la base de faits, que nous pouvons démontrer le manque de reconnaissance des personnels civils de l’ordre technique. Si des employeurs  ne souhaitent plus de TSEF et d’IEF, qu’ils l’expriment en réponse à notre interpellation. Arrêtons l’hypocrisie. Disons le haut et fort l’Anpit-CFDT est bien décidée à continuer sur sa ligne pour qu’enfin les personnels civils techniques occupent enfin la place en adéquation avec leur valeur.

Forum en direct

Les 10 derniers billets
Nouveau  CAPC IEF du 12 octobre 2017  -  par WebmasterAnpit

Vous trouverez ci-joint la déclaration liminaire et le compte rendu de la CAPC IEF qui a eu lieu le 12 octobre 2017.

Lire la suite Lire la suite

Vous trouverez ci-joint la déclaration liminaire et le compte rendu de la CAPC IEF qui a eu lieu le 12 octobre 2017.

Fermer Fermer

Publié le 10/11/2017 13:15  Prévisualiser...   Imprimer...   Haut

Depuis mai dernier, date de la sortie du rapport d’information de MM. Raffarin et Reiner sur les moyens de la défense nationale, le SIAé est « officiellement » dans le collimateur des pouvoirs législatif et exécutif. lire la suite...

Lire la suite Lire la suite

Depuis mai dernier, date de la sortie du rapport d’information de MM. Raffarin et Reiner sur les moyens de la défense nationale, le SIAé est « officiellement » dans le collimateur des pouvoirs législatif et exécutif. lire la suite...

Fermer Fermer

Publié le 06/11/2017 15:34  Prévisualiser...   Imprimer...   Haut

Tous les agents qui ont souscrit un contrat de protection sociale complémentaire (mutuelle) référencé bénéficient du dispositif de prélèvement de leur cotisation sur leur salaire : le précompte.

 

En parallèle du nouveau référencement, 2018-2025, le ministère des armées a pris la décision d’arrêter ce dispositif.

 

Concrètement cela signifie que les agents auront à payer directement leur cotisation à leur mutuelle et ce à compter du 1er janvier 2018 !

Que le précompte prenne fin n’est pas une surprise. Il était pointé du doigt par Bruxelles qui le considérait comme un avantage pour les mutuelles concernées et contraire au principe de la libre concurrence. Il impliquait des moyens pour les services de l’administration qu’ils souhaiteraient réserver à des activités plus « cœur de métier ».

 

C’est la brusquerie de la décision qui surprend ! Elle donne peu de latitude aux mutuelles pour s’adapter, dans une période où elles sont aussi accaparées par la mise en place des nouvelles offres dans le cadre du référencement 2018-2025.

 

Il risque d’y avoir un sacré cafouillage à la rentrée !

 

Pourquoi ne pas avoir, par exemple, inscrit cette évolution dans le cahier des charges relatif au référencement ? Si nous avions été associés à son élaboration, nul doute que cet aspect aurait été mieux anticipé par tous.

CFDT Défense

Lire la suite Lire la suite

Tous les agents qui ont souscrit un contrat de protection sociale complémentaire (mutuelle) référencé bénéficient du dispositif de prélèvement de leur cotisation sur leur salaire : le précompte.

 

En parallèle du nouveau référencement, 2018-2025, le ministère des armées a pris la décision d’arrêter ce dispositif.

 

Concrètement cela signifie que les agents auront à payer directement leur cotisation à leur mutuelle et ce à compter du 1er janvier 2018 !

Que le précompte prenne fin n’est pas une surprise. Il était pointé du doigt par Bruxelles qui le considérait comme un avantage pour les mutuelles concernées et contraire au principe de la libre concurrence. Il impliquait des moyens pour les services de l’administration qu’ils souhaiteraient réserver à des activités plus « cœur de métier ».

 

C’est la brusquerie de la décision qui surprend ! Elle donne peu de latitude aux mutuelles pour s’adapter, dans une période où elles sont aussi accaparées par la mise en place des nouvelles offres dans le cadre du référencement 2018-2025.

 

Il risque d’y avoir un sacré cafouillage à la rentrée !

 

Pourquoi ne pas avoir, par exemple, inscrit cette évolution dans le cahier des charges relatif au référencement ? Si nous avions été associés à son élaboration, nul doute que cet aspect aurait été mieux anticipé par tous.

CFDT Défense

Fermer Fermer

Publié le 06/11/2017 13:12  Prévisualiser...   Imprimer...   Haut
RETEX RIFSEEP : C’EST LA 1ère ETAPE  -  par WebmasterAnpit

La DRH-MD/SRP a réuni les Organisations Syndicales (OS) le 26 septembre 2017 pour le 1er RETEX du RIFSEEP (Régime Indemnitaire tenant compte des Fonctions, des Sujétions, de l'Expertise et de l'Engagement Professionnel). cf Compte rendu.

Lire la suite Lire la suite

La DRH-MD/SRP a réuni les Organisations Syndicales (OS) le 26 septembre 2017 pour le 1er RETEX du RIFSEEP (Régime Indemnitaire tenant compte des Fonctions, des Sujétions, de l'Expertise et de l'Engagement Professionnel). cf Compte rendu.

Fermer Fermer

Publié le 02/10/2017 19:16  Prévisualiser...   Imprimer...   Haut

Les dossiers d'inscription disponibles en début de campagne comportaient une oubli, le chapitre 3.5 était manquant, il s'agit du formulaire de contrôle élémentaire au recrutement à télécharger sur le site www.concours-civils.defense.gouv.fr rubrique Notices des concours. Cet oubli a été corrigé, mais aucune information de l'administration n'est parvenue. C'est grâce à la vigilance d'un adhérent de l'Anpit-CFDT que le rajout a été découvert.  Pour celles et ceux qui n'aurait pas eu l'information, il est impératif de remplir ce formulaire. 

Lire la suite Lire la suite

Les dossiers d'inscription disponibles en début de campagne comportaient une oubli, le chapitre 3.5 était manquant, il s'agit du formulaire de contrôle élémentaire au recrutement à télécharger sur le site www.concours-civils.defense.gouv.fr rubrique Notices des concours. Cet oubli a été corrigé, mais aucune information de l'administration n'est parvenue. C'est grâce à la vigilance d'un adhérent de l'Anpit-CFDT que le rajout a été découvert.  Pour celles et ceux qui n'aurait pas eu l'information, il est impératif de remplir ce formulaire. 

Fermer Fermer

Publié le 26/09/2017 21:42  Prévisualiser...   Imprimer...   Haut

Depuis l'arrivée du nouveau gouvernement, les mesures négatives s'accumulent pour les agent.e.s de la Fonction publique : gel de la valeur du point indice, rétablissement de la journée de carence, perspective de 120 000 suppressions d'emplois sur les 3 versants de la Fonction publique... lire PJ.

Lire la suite Lire la suite

Depuis l'arrivée du nouveau gouvernement, les mesures négatives s'accumulent pour les agent.e.s de la Fonction publique : gel de la valeur du point indice, rétablissement de la journée de carence, perspective de 120 000 suppressions d'emplois sur les 3 versants de la Fonction publique... lire PJ.

Fermer Fermer

Publié le 17/09/2017 15:52  Prévisualiser...   Imprimer...   Haut

dga_rafMin.jpg

Lors de cette rencontre avec la CFDT Défense, le nouveau Délégué Joel Barre a tenu à rappeler la confiance portée à la DGA par la Ministre Florence Parly. Le délégué veut poursuivre la modernisation de la DGA, adieu « Projet DGA », adieu « DGA 2025, Anticipation immédiate ». Il faut voir à plus court terme, un nouveau chantier sera présenté au Comité Technique de Réseau (CTR) de décembre 2017.

D’après lui, il faut continuer la modernisation de la DGA en encourageant l'innovation et le numérique en tenant compte de la revue stratégique et de la future loi de programmation militaire. Le Délégué a rappelé que les armées doivent faire face à de nouvelles menaces. Le cyber en constitue l’un des exemples.

Le délégué a insisté sur un contexte budgétaire favorable avec l’annonce de la hausse de 1,8 milliard en 2018 mais il mettra l'accent sur « la réduction des coûts et des délais » en améliorant la conduite des projets d'investissement et programmes, en travaillant d’avantage avec le civil, en utilisant davantage le Régime d'Appui pour l'Innovation Duale (RAPID), ou avec les fonds d’investissements avec BPIfrance dans le cadre de développement des entreprises innovantes. Il veut renforcer les liens avec les états majors en s’adaptant mieux aux besoins des forces armées, et continuer le développement de l’Ingénierie Système. Le délégué a affirmé son choix de promouvoir l’exportation malgré les effectifs restreints et est conscient des diffcultés de recrutement. Il participe à des COMEX présidée par la ministre sur le chantier RH, et le DGA veut valoriser les compétences et fidéliser ses agents. La CFDT regrette que la DGA ajuste ses missions aux contraintes de recrutement et de déflation et non l’inverse.

Le délégué nous a fait part de son attachement au dialogue social. La CFDT refuse que ce dernier se résume à des chambres d’enregistrement. Le Délégué a tenu à nous rassurer sur le fait qu’il n'est pas question de "Sociéte special Purpose Vehicle", SPV, ni de changement de statut de la DGA. Venant du CNES, il connait les contraintes budgétaires et d’effectifs et d’après lui, le changement n’est pas à l’ordre du jour !

Paris, le 12 septembre, Sophie Morin (Secrétaire Générale Fédération) et Christine Faisandier (Secrétaire Nationale Fédération)

Lire la suite Lire la suite

dga_rafMin.jpg

Lors de cette rencontre avec la CFDT Défense, le nouveau Délégué Joel Barre a tenu à rappeler la confiance portée à la DGA par la Ministre Florence Parly. Le délégué veut poursuivre la modernisation de la DGA, adieu « Projet DGA », adieu « DGA 2025, Anticipation immédiate ». Il faut voir à plus court terme, un nouveau chantier sera présenté au Comité Technique de Réseau (CTR) de décembre 2017.

D’après lui, il faut continuer la modernisation de la DGA en encourageant l'innovation et le numérique en tenant compte de la revue stratégique et de la future loi de programmation militaire. Le Délégué a rappelé que les armées doivent faire face à de nouvelles menaces. Le cyber en constitue l’un des exemples.

Le délégué a insisté sur un contexte budgétaire favorable avec l’annonce de la hausse de 1,8 milliard en 2018 mais il mettra l'accent sur « la réduction des coûts et des délais » en améliorant la conduite des projets d'investissement et programmes, en travaillant d’avantage avec le civil, en utilisant davantage le Régime d'Appui pour l'Innovation Duale (RAPID), ou avec les fonds d’investissements avec BPIfrance dans le cadre de développement des entreprises innovantes. Il veut renforcer les liens avec les états majors en s’adaptant mieux aux besoins des forces armées, et continuer le développement de l’Ingénierie Système. Le délégué a affirmé son choix de promouvoir l’exportation malgré les effectifs restreints et est conscient des diffcultés de recrutement. Il participe à des COMEX présidée par la ministre sur le chantier RH, et le DGA veut valoriser les compétences et fidéliser ses agents. La CFDT regrette que la DGA ajuste ses missions aux contraintes de recrutement et de déflation et non l’inverse.

Le délégué nous a fait part de son attachement au dialogue social. La CFDT refuse que ce dernier se résume à des chambres d’enregistrement. Le Délégué a tenu à nous rassurer sur le fait qu’il n'est pas question de "Sociéte special Purpose Vehicle", SPV, ni de changement de statut de la DGA. Venant du CNES, il connait les contraintes budgétaires et d’effectifs et d’après lui, le changement n’est pas à l’ordre du jour !

Paris, le 12 septembre, Sophie Morin (Secrétaire Générale Fédération) et Christine Faisandier (Secrétaire Nationale Fédération)

Fermer Fermer

Publié le 14/09/2017 22:25  Prévisualiser...   Imprimer...   Haut

Les organisations syndicales ont été reçues le 11 mai dernier par la DRH-MD/SRP. L’ordre du jour était essentiellement consacré à la campagne 2017 de versement d’un Complément Indemnitaire Annuel (CIA).

Voici le compte-rendu

*CIA :Complément Indemnitaire Annuel

Lire la suite Lire la suite

Les organisations syndicales ont été reçues le 11 mai dernier par la DRH-MD/SRP. L’ordre du jour était essentiellement consacré à la campagne 2017 de versement d’un Complément Indemnitaire Annuel (CIA).

Voici le compte-rendu

*CIA :Complément Indemnitaire Annuel

Fermer Fermer

Publié le 17/05/2017 22:13  Prévisualiser...   Imprimer...   Haut

La CAPC des TSEF s’est réunie le 27 avril 2017 sous la présidence de Mr BENABEN, adjoint à la sous-directrice de la gestion du personnel civil. L’ordre du jour concernait essentiellement les mesures d’ordre individuel (détachements, intégrations..). Vos élus CFDT-CFTC sont intervenus auprès de l’administration pour demander un nouveau plan de requalification des TSEF vers le corps des IEF. Nous regrettons et dénonçons le peu d’ambition de l’administration sur ce dossier ! L’avancement de corps (passage ATMD vers TSEF), au titre de 2018, se fera lors de la CAPC du 16 novembre prochain dans sa nouvelle forme dématérialisée…

 

 

Lire la suite Lire la suite

La CAPC des TSEF s’est réunie le 27 avril 2017 sous la présidence de Mr BENABEN, adjoint à la sous-directrice de la gestion du personnel civil. L’ordre du jour concernait essentiellement les mesures d’ordre individuel (détachements, intégrations..). Vos élus CFDT-CFTC sont intervenus auprès de l’administration pour demander un nouveau plan de requalification des TSEF vers le corps des IEF. Nous regrettons et dénonçons le peu d’ambition de l’administration sur ce dossier ! L’avancement de corps (passage ATMD vers TSEF), au titre de 2018, se fera lors de la CAPC du 16 novembre prochain dans sa nouvelle forme dématérialisée…

 

 

Fermer Fermer

Publié le 17/05/2017 22:01  Prévisualiser...   Imprimer...   Haut